Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Veuillez spécifier ou modifier les caractéristiques de votre entreprise/organisme

  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Entretien professionnel (secteur public)

L’entretien professionnel des agents des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) consiste en un échange organisé annuellement entre l’agent et son supérieur hiérarchique direct. Il doit donner lieu à un compte-rendu afin de répondre à la double exigence de responsabilité des managers et de transparence de l’exercice.

Fiche actualisée le 11/09/2019

Agents concernés

L’entretien professionnel doit être organisé tous les ans pour :
- les agents titulaires,
- les agents en CDI,
- les contractuels de l’Etat en CDD de plus d’un an.

Le supérieur hiérarchique direct doit cependant s’assurer que l’agent justifie d’une durée de présence effective suffisante au cours de l’année écoulée.

Dans la fonction publique hospitalière, l'entretien professionnel s'effectue dans le cadre d'une expérimentation. Il s’applique aux fonctionnaires et aux agents contractuels de droit public employés à durée indéterminée, à l’exception des personnels de direction et des directeurs de soins

NB : L'agent en CDI doit également faire l'objet d'une évaluation au moins tous les 3 ans, portant sur ses résultats professionnels au regard d’objectifs définis, sans pour autant que cela ne relève de l’entretien professionnel.

Contenu et objectifs de l'entretien

L’entretien porte sur les résultats de l’agent, les objectifs, la manière de servir, les acquis de l’expérience, les besoins de formation, le suivi des formations, les perspectives d’évolution professionnelle (notamment ses projets de préparation aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique) et le cas échéant sur les capacités d’encadrement.

De son côté le salarié va pouvoir valoriser ses points forts et définir des points d’amélioration, exprimer ses souhaits sur les conditions de travail, la formation et l’évolution professionnelle.

L’objectif de cet entretien est d’apprécier la valeur professionnelle des agents avec pour finalité, l’amélioration du service rendu auprès du public.

Organisation de l'entretien professionnel

C’est le supérieur hiérarchique qui doit mener l’entretien, c’est-à-dire celui qui organise le travail de l’agent et contrôle son activité. L’agent doit être informé de la date de l'entretien au moins 8 jours à l'avance. La convocation est accompagnée de sa fiche de poste et d'un exemplaire de la fiche d'entretien servant de base au compte rendu.

D’une durée en générale comprise entre 1 heure et 1h30, les échanges entre le supérieur hiérarchique et l’agent doivent permettre de faire le bilan de l’année écoulée. Il reprend tous les objectifs cités précédemment.

A l’issue de l’entretien, le supérieur hiérarchique direct de l'agent doit établir et remettre à l’agent un compte-rendu de l'entretien d'évaluation dans un délai de 15 jours. Il comporte une appréciation générale exprimant la valeur professionnelle de l'agent. Ce dernier a la possibilité de le compléter par ses observations et doit le renvoyer au destinataire.

Le compte-rendu est établi et visé par l'autorité hiérarchique qui peut formuler ses propres observations sur la valeur professionnelle de l'agent est ensuite notifié à l'agent qui le signe pour attester qu’il en a pris connaissance, puis le retourne à l'autorité hiérarchique qui le verse à son dossier. Les informations qu’ils comporte font partie des éléments pris en compte pour préparer les tableaux d'avancement de grade et les listes d'aptitude à la promotion interne.

Recours

L'agent peut demander la révision du compte-rendu de l'entretien professionnel auprès de son autorité hiérarchique dans les 15 jours francs suivant la notification de ce dernier. L'autorité compétente a 15 jours pour répondre. En cas de réponse défavorable, l'agent peut saisir la CAP dans le mois suivant la notification de la réponse.

Après avis de la CAP, l'autorité hiérarchique communique à l'agent le compte-rendu définitif de l'entretien et le verse à son dossier.

Le compte-rendu d'entretien peut également faire l'objet d'un recours contentieux devant le tribunal administratif.