Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Veuillez spécifier ou modifier les caractéristiques de votre entreprise/organisme

  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Les différents types de stages

Il existe trois types de stages. Les deux premiers sont destinés aux jeunes engagés dans un cursus de formation initiale et le troisième s’adresse aux demandeurs d’emploi et salariés en réorientation professionnelle.

Fiche actualisée le 09/07/2020

Les stages pour collégiens et lycéens

Ils ont pour nom « séquence d’observation en milieu professionnel » ou « stage d’immersion en entreprise ».

Ces stages permettent de découvrir le monde de l’entreprise et participent ainsi à l’orientation scolaire des jeunes ou servent à confirmer des choix d’orientation.

Ces périodes sont de courte durée : entre 1 et 5 jours.

Les stages obligatoires pour la formation professionnelle – du CAP au diplôme d’ingénieur

Dans le secondaire, les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) concernent les élèves en CAP et en baccalauréat professionnel ainsi que tous les niveaux de formation dans le supérieur.

Ces périodes de stages sont prévues dans les référentiels de formation. Elles sont obligatoires et évaluées à l’examen. Ces stages font souvent l’objet d’un rapport et d’une soutenance orale.

Lors de leurs stages, les élèves et étudiants acquièrent certaines compétences professionnelles qui ne peuvent être obtenues qu’au contact de la réalité professionnelle.

Selon le niveau de formation, ces stages ont une durée allant de 6 à 11 semaines.

Les périodes de mise en situation en milieu professionnel - PMSMP

Les PMSMP s’adressent à toute personne faisant l’objet d’un accompagnement. Il peut s’agir de :
- Demandeurs d’emploi, inscrits ou non auprès de Pôle emploi ;
- Jeunes en demande d’insertion suivis par les missions locales ;
- Demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés, accompagnés par Pôle emploi ou des Cap emploi ;
- Bénéficiaires du RSA, au titre des actions mises en œuvre dans le cadre de leur contrat d’engagements.

Des personnes en activité engagées dans une démarche d’insertion ou de réorientation professionnelle, peuvent aussi bénéficier d’une période de stage :
- Salariés accompagnés par les structures de l’IAE (Insertion par l’Activité Economique), directement prescriptrices ;
- Travailleurs handicapés accueillis en ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) ou salariés d’entreprises adaptées ;
- Salariés en parcours emploi compétences, prescrit dans le cadre du contrat unique d’insertion (CUI) ;
- Salariés menacés d’inaptitude dans le cadre d’une démarche de maintien dans l’emploi ou de reconversion ;
- Salariés engagés dans une démarche active de recherche d’emploi, inscrits à ce titre à Pôle emploi, notamment dans le cadre d’anticipation de difficultés économiques.

D’une durée maximale d’un mois, ils peuvent être prolongés sous certaines conditions.