Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Veuillez spécifier ou modifier les caractéristiques de votre entreprise/organisme

  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Plan de développement des compétences

La formation professionnelle est un investissement stratégique pour tout employeur et le plan de développement des compétences un véritable outil de compétitivité.

La réforme de la formation a fait évoluer les règles et rendu employeurs et salariés davantage responsables en matière d’adaptation et de développement des compétences.

 

Les opérateurs de compétences (OPCO) ont une mission de conseil auprès des services formation et ressources humaines. Il doivent ainsi accompagner par un service de proximité, les très petites, petites et moyennes entreprises, dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle. Dès 2020, ils seront chargés de financer les contrats d'apprentissage et les contrats de professionnalisation.

Plan de formation des administrations de l'Etat

Chaque établissement relevant de la fonction publique de l’Etat doit élaborer un plan annuel de formation, qui doit tenir compte des priorités indiquées dans le document d’orientation de son ministère et du Schéma directeur de la politique de formation des agents de l'Etat. Ce document énonce les priorités, les objectifs et les moyens de la formation professionnelle des agents et permet de planifier les actions de formations et de préparations aux concours.

Fiche actualisée le 17/04/2019

Actions du plan de formation

Les différentes actions de formations sont :

1) les actions de formation statutaire, fixées par arrêté ministériel, destinées à conférer aux fonctionnaires accédant à un grade les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice de leurs fonctions et la connaissance de l'environnement dans lequel elles s'exercent. Il s’agit principalement des formations initiales et des formations prévues pour certains statuts particuliers.

2) les actions de formation continue prise à l’initiative de l’administration pour assurer :

- l’adaptation immédiate au poste de travail de l’agent après une mutation, une promotion ou l’accès à un 1er poste, ou pour adapter les agents aux évolutions de leur poste et/ou de leur environnement professionnel,

- l’adaptation de l’agent à l'évolution prévisible des métiers ou des conditions de travail en approfondissant ou actualisant leurs compétences techniques, ou en se préparant aux changements induits par la mise en place d’une réforme à venir, d’un nouveau système d’information ou de nouvelles technologies,

- le développement ou l'acquisition de nouvelles qualifications permettant aux agents d’élargir leurs compétences ou de mener un projet dans la perspective d’un changement professionnel.

Inscrites au plan de formation, ces actions se déroulent habituellement sur le temps de service des bénéficiaires. Elles peuvent toutefois, avec l’accord écrit de l’agent et s’il ne s’agit pas d’une adaptation immédiate au poste de travail, dépasser ses horaires. Les heures réalisées hors temps de service peuvent être financées au titre du Compte personnel formation (CPF)).

3) les actions en vue de la VAE en relation avec les objectifs d'élévation de qualification retenus par le service.

Le plan de formation doit être accompagné des informations utiles aux agents (objectifs, budget, conditions d’accès…) pour exercer leurs droits et bénéficier d’actions au titre des périodes de professionnalisation, de préparation aux examens et concours, de congés de formation professionnelle, de bilans de compétences et de VAE.

Bénéficiaires et accès aux actions

Ce plan de formation concerne les agents titulaires et non titulaires ainsi que les ouvriers de l'Etat quels que soient leur catégorie et leurs services d’emploi ainsi que les agents placé en position de congé parental.

Les fonctionnaires peuvent être tenus de suivre des actions de formation continue ou en demander le bénéfice, sous réserve des nécessités de service. Après un 1er refus, le rejet d’une seconde demande sur une action de formation de même nature ne peut être prononcé qu'après avis de l'instance paritaire compétente.

Les dépenses relatives aux actions inscrites au plan de formation sont supportées soit par l'administration où le fonctionnaire exerce ses fonctions, soit par l'administration à l'initiative de laquelle cette formation est organisée.

Situation et obligation des bénéficiaires

L’agent en formation est maintenu en position d’activité. Il peut toutefois être détaché auprès d’un établissement public ou d’un centre de formation lorsque les dispositions applicables le permettent. Les fonctionnaires continuent à percevoir leur traitement pendant la durée de la formation.

Si la formation est suivie en dehors du temps de service (avec l'accord de l'administration), l’agent bénéficie de la législation de la sécurité sociale relative à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles.

Pour les bénéficiaires en congé parental, le temps passé en formation ne vaut pas temps de service effectif et n’ouvre droit à aucune rémunération ni indemnité.

L’admission des agents non titulaires et des ouvriers de l’Etat à une action d’une durée supérieure à 2 mois inscrite au plan de formation de leur administration peut être subordonnée à un engagement d’accomplir une période de services effectifs dans un établissement relevant de la fonction publique de l’Etat ou territoriale. La durée de l'engagement de servir ne peut excéder 2 ans (5 ans maximum si le coût de l’action est élevé).

En cas de rupture de cet engagement par l'intéressé, celui-ci doit rembourser sa quote-part des dépenses liées à la formation suivie (y compris la rémunération maintenue) au prorata du temps de service restant à accomplir.

Pour en savoir plus : fiche technique de Cap-Métiers Nouvelle-Aquitaine

Vos questions

Pour toutes questions sur la formation

et les aides à l’embauche :

0 800 940 166

Dernières actualités

  • Financement des actions de formation par les opérateurs de compétence (OPCO)

    Dans l'attente de leur constitution et de leur agrément au 1er semestre 2019, les actuels OPCA assurent les missions des opérateurs de compétences suite à la loi Avenir profesionnel. 

    Plus d'info

Boite à outils GRH

  • Accords de branche

    Ces accords déterminent la mission de l'OPCA qu'ils désignent, les conditions de prise en charge et de mise en œuvre de certains dispositifs (CPF, professionnalisation, tutorat...). Ils peuvent instituer des contributions conventionnelles complétant la cotisation fiscale unique, pour développer la formation continue.

    Trouver son accord :

    Faites une recherche d'accord de branche en sélectionnant un secteur (sur site ARFTLV).

    Remplissez votre type d'activité afin d'obtenir les accords de branche liés à votre convention collective.

  • Trouver son OPCA
    Les employeurs du secteur privé doivent verser leur cotisation Formation à un OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), soit l'OPCA désigné par leur branche, soit un organisme interprofessionnel de leur choix. Ils peuvent aussi leur verser une cotisation volontaire.

    Ces organismes peuvent prendre en charge leurs dépenses de formation et leur proposer une offre de services (conseil, diagnostic...).
    Plus d'infos sur les OPCA

    Pour connaître votre OPCA, indiquez votre secteur d'activité dans la barre d'identification du site