Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Mes critères

Fonction publique de l’Etat
  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Formation préalable à l'embauche

Un employeur peut repérer un candidat répondant en grande partie à sa recherche mais ne pas pouvoir l’embaucher du fait un manque de compétences. Dans un contexte d’évolution rapide des besoins en qualifications ou sur des marchés de l’emploi tendus, il est possible de combiner recrutement et formation.

La formation préalable à l’embauche s’avère être une solution pertinente car elle permet au candidat de bénéficier d’une remise à niveau de ses compétences ou d’obtenir un diplôme en relation avec son futur emploi.

 

Lorsqu’elle est menée en alternance, la formation préalable participe à la sécurisation de l’insertion professionnelle d’un nouveau collaborateur.

Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

Pôle emploi peut proposer une aide à la formation pour adapter ou compléter les compétences d’un demandeur d’emploi afin de satisfaire un besoin de recrutement identifié et accroître les chances de retour à l’emploi du bénéficiaire.

Références : Instruction PE n°2010/210 du 15 décembre 2010 ; délibération n°2009/29 du 30 avril 2009 et n°2010/40 du 9 juillet 2010

Fiche actualisée le 23/04/2019

Entreprises et personnes éligibles

- Tous les employeurs de droit privé (y compris les associations et les particuliers) ou public ayant déposé une offre d’emploi à Pôle emploi et qui acceptent d’embaucher un demandeur d’emploi à l’issue d’une formation d’adaptation ou pré-qualifiante.
 
Dans chaque région, certains secteurs d’activité peuvent être ciblés régionalement, notamment ceux où la demande d’emploi est insuffisante.

- Tous les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, indemnisés ou non en ARE, pour lesquels un emploi nécessite une formation d’adaptation, en priorité les personnes non qualifiées, de faible qualification ou en reconversion.

Conditions

Le bénéficiaire doit être embauché à l’issue de la formation en CDD de 6 à moins de 12 mois, ou en contrat de professionnalisation de moins de 12 mois ou sous contrat de travail temporaire (missions d'au moins 6 mois au cours des 9 mois qui suivent la fin de la formation).

Si le contrat est à temps partiel, il doit être d'au moins 20h/semaine, sauf pour certains travailleurs handicapés.

L’employeur doit avoir préalablement déposé auprès de Pôle emploi une offre d’emploi (sauf pour une embauche en contrat de travail temporaire) et conclure une convention AFPR avant le premier jour de formation.

L'employeur ne doit pas avoir procédé au niveau de l'entreprise à un ou plusieurs licenciements économiques au cours des 12 derniers mois précédant la demande d'aide, sauf dérogation compte tenu de la crise.

Caractéristiques

La formation peut être réalisée par le futur employeur (sauf s'il s'agit d'un particulier) ou par un organisme de formation externe. Sa durée est plafonnée à 400 h. Elle doit être réalisée dans les meilleurs délais.

NB : Pour une durée plus longue, en particulier pour répondre à des besoins de recrutement de plusieurs entreprises dans un secteur géographique ou professionnel, Pôle emploi peut mettre en place une Action de formation conventionnée.

Pendant la formation, le bénéficiaire est stagiaire de la formation professionnelle : selon ses droits à l’assurance chômage, il perçoit l’AREF (allocation de retour à l’emploi Formation) ou, à défaut, une rémunération publique financée par Pôle emploi. Il peut percevoir l’aide aux frais associés à la formation (AFAF) de Pôle emploi pour couvrir ses frais de formation (transport, repas, hébergement).

L’aide publique

Le montant de l’aide est égal :
- Formation réalisée par le futur employeur : à 5 € TTC par heure de formation (400 h maximum).
- Formation réalisée par un organisme externe : à 8 € TTC par heure de formation (400 h maximum).

L’aide peut être refusée à un employeur qui aurait déjà bénéficié de l’aide et qui n’aurait pas embauché le bénéficiaire sans motif valable.

Procédures

L’entreprise doit conclure une convention avec Pôle emploi.

Un tuteur doit être désigné au sein de l'entreprise pour être le référent du stagiaire.

Financeurs de la mesure

Vos questions

Pour toutes questions sur la formation

et les aides à l’embauche :

0 800 940 166

Dernières actualités

  • L'industrie représente 12 % de l'emploi en Nouvelle Aquitaine

    Les industries représentent aujourd’hui un emploi sur huit en Nouvelle-Aquitaine soit 278 200 emplois, selon la dernière infographie publiée par Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine.
    La filière industrielle régionale regorge d’entreprises à rayonnement national et international.

    Plus d'info

Boite à outils GRH

  • Accords de branche

    Ces accords déterminent la mission de l'OPCA qu'ils désignent, les conditions de prise en charge et de mise en œuvre de certains dispositifs (CPF, professionnalisation, tutorat...). Ils peuvent instituer des contributions conventionnelles complétant la cotisation fiscale unique, pour développer la formation continue.

    Trouver son accord :

    Faites une recherche d'accord de branche en sélectionnant un secteur (sur site ARFTLV).

    Remplissez votre type d'activité afin d'obtenir les accords de branche liés à votre convention collective.

  • Trouver son OPCA
    Les employeurs du secteur privé doivent verser leur cotisation Formation à un OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), soit l'OPCA désigné par leur branche, soit un organisme interprofessionnel de leur choix. Ils peuvent aussi leur verser une cotisation volontaire.

    Ces organismes peuvent prendre en charge leurs dépenses de formation et leur proposer une offre de services (conseil, diagnostic...).
    Plus d'infos sur les OPCA

    Pour connaître votre OPCA, indiquez votre secteur d'activité dans la barre d'identification du site

A qui s'adresser ?

  • Service d'information de Cap Métiers : 0 800 940 166