Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Mes critères

1000 salariés ou plus
  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Appui, diagnostic et conseil

L’analyse des besoins en compétences et la définition d’un plan d’action au regard d’un dysfonctionnement ou d’une stratégie de développement peuvent s’avérer complexes pour l’employeur ou l’encadrement.

Des aides publiques favorisent le recours à des experts pour réaliser un audit ou plus simplement pour conseiller l’employeur. Leur regard peut porter sur la situation générale, les enjeux ou un point particulier : arrivée d’un nouvel équipement, définition d’un profil de poste, plan de formation, organisation d’un service, dialogue social, conditions de travail…


Leurs préconisations éclairent l’employeur pour décider des actions à entreprendre, notamment en matière d’emploi et de formation. Ils peuvent le cas échéant participer à l’élaboration des plans d’actions, en complément des services proposés par les OPCO ou d’autres acteurs (chambres consulaires…).

Dispositifs locaux d'accompagnement (DLA)

Le Dispositif Local d'Accompagnement Régional Aquitaine propose aux structures de l'ESS (Economie sociale et solidaire) un accompagnement pour consolider leurs emplois ou développer leurs activités d’utilité sociale.

Ref : Circulaire DGEFP N° 2003/04 du 4 mars 2003

Fiche actualisée le 28/11/2019

Employeurs éligibles

Peut bénéficier d'un DLA toute structure de l'économie sociale et solidaire créatrices d'emploi qui développe des activités et services d'utilité sociale reconnues sur un territoire : associations, coopératives, structures d'insertion par l'activité économique, ESAT, entreprises adaptées, structures avec l’agrément ESUS...

L’accès au DLA n’est ni un droit, ni une obligation. Les structures qui souhaitent bénéficier de ses services doivent s’engager dans une démarche de consolidation économique de leurs activités et de pérennisation de leurs emplois.

Caractéristiques

Le DLA oriente les employeurs et favorise leur accès aux outils financiers disponibles sur le territoire (fonds territorial France Active, banques solidaires, collectivités locales…).

Le chargé de mission DLA (coordonnées ci-dessous) réalise un diagnostic de l'ensemble du projet de la structure (qualité et utilité sociale des services rendus, qualité et permanence de l’ancrage local, qualité du projet, capacité de gestion économique, etc.). Ce diagnostic permet d’identifier la problématique de la structure et d’établir un plan d’accompagnement ou d’orienter vers une autre ressource d’accompagnement (hors DLA).

Ce plan comprend une ou plusieurs actions d’appui de différentes natures, échelonnées dans le temps : prestations de conseil, appui technique, mécénat de compétences. Il peut aussi comporter des actions initiées par la structure elle-même.

Le chargé de mission DLA recherche un prestataire pour mettre en œuvre le plan d’accompagnement validé par la structure. Cet accompagnement prend souvent la forme d’une ou de plusieurs missions de conseils, individuelles ou collectives réalisé par un intervenant extérieur (conseil, organisme de formation, association…), financées en tout ou partie par le DLA et qui peuvent durer entre 2 et 5 jours.

Le DLA assure le suivi des prestations qu’il finance et celui des structures accompagnées. Il évalue la qualité de la prestation et son impact sur la consolidation des structures bénéficiaires.

Procédures

L’entreprise prend rendez-vous avec le chargé de mission DLA qui la reçoit pour un temps d’échange et d’information afin d’analyser et de déterminer la pertinence d’une intervention DLA.

Financeurs de la mesure

Vos questions

Pour toutes questions sur la formation

et les aides à l’embauche :

0 800 940 166

Dernières actualités

  • Sécurité et santé des travailleurs : les obligations générales de l’employeur et sa responsabilité

     

    Aux termes de la loi, « l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés » et il doit veiller à « l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes ».

    Dans le cadre du COVID-19, les mesures nécessaires sont celles préconisées par le Gouvernement, en particulier les mesures prises pour respecter les gestes barrière et les règles de distanciation.

     

    Plus d'info

Boite à outils GRH

  • Accords de branche

    Ces accords déterminent la mission de l'OPCA qu'ils désignent, les conditions de prise en charge et de mise en œuvre de certains dispositifs (CPF, professionnalisation, tutorat...). Ils peuvent instituer des contributions conventionnelles complétant la cotisation fiscale unique, pour développer la formation continue.

    Trouver son accord :

    Faites une recherche d'accord de branche en sélectionnant un secteur (sur site ARFTLV).

    Remplissez votre type d'activité afin d'obtenir les accords de branche liés à votre convention collective.

  • Trouver son OPCA
    Les employeurs du secteur privé doivent verser leur cotisation Formation à un OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), soit l'OPCA désigné par leur branche, soit un organisme interprofessionnel de leur choix. Ils peuvent aussi leur verser une cotisation volontaire.

    Ces organismes peuvent prendre en charge leurs dépenses de formation et leur proposer une offre de services (conseil, diagnostic...).
    Plus d'infos sur les OPCA

    Pour connaître votre OPCA, indiquez votre secteur d'activité dans la barre d'identification du site

A qui s'adresser ?

Identifiez votre contact dans votre département
Contacts départementaux